Le vin est-il bon pour la santé ?

Absolument ! Le vin possède des propriétés bénéfiques pour l’homme, mais uniquement lorsqu’il est pris dans les bonnes mesures. La raison en est simple et nous l’allons montrer tout à l’heure.

L’alcool

Le vin possède des effets vasodilatateurs. L’éthanol qu’il contient protège contre les affections cardiaques dont il abaisse le risque d’entre 20 et 30 %. Il dissout le mauvais cholestérol qui se colle à la paroi interne des artères dont le diamètre se retrouve réduit, et favorise l’accumulation du bon cholestérol dans le sang. Il réduit l’agrégation des plaquettes et fluidifie le sang. En dehors de l’alcool, il y a aussi et surtout des substances contenues dans le raisin utilisé pour préparer le vin, et les différentes particularités dudit vin qui font son intérêt pour la santé. Du coup, les vins sont à traiter au cas par cas, et pour vous aider à cette tâche, nous vous recommandons ce site parlant du vin.

Les polyphénols antioxydants contenus dans le tanin

Certaines catégories de vins surtout le vin rouge contiennent des substances antioxydantes. Plus précisément, des flavonoïdes de la famille des polyphénols. On les retrouve dans les tanins contenus dans les pépins et la peau de raisin d’un vin jeune. Ces substances sont des pièges à radicaux libres qui luttent contre l’agression des cellules par oxydation cyclique. On distingue :

Le resvératrol, phytoalexine aux propriétés antibiotiques bénéfiques pour l’homme

Les anthocyanes qui ont des propriétés antioxydantes qui luttent contre le vieillissement cellulaire et améliorent la densité et l’élasticité de la peau.

Les pycnogénols possédant un effet protecteur sur la santé humaine de par leurs actions sur le cholestérol

Cependant, le « french paradox » ou encore, le « méditéranean paradox » attire l’attention sur le fait que pour constater les effets bénéfiques du vin, il faut qu’il accompagne une alimentation de type français ou méditerranéen : fruits et légumes, poisson, gras insaturé, huile d’olive, de colza, etc. La Grèce, l’Italie, la France font figure d’exemples à cet effet. Aussi il est fortement recommandé de ne pas dépasser les 2 verres soit 20 centilitres pour une femme et les 30 centilitres pour un homme au risque de laisser les effets négatifs l’emporter sur les effets positifs. Buvez donc, mais sainement.